Osez-vous rêver?

Est-ce que vous osez encore rêver?

Croyez-vous qu’il est possible de guérir vos migraines ou votre mal de dos? D’augmenter vos revenus? De trouver l’amour? De mieux communiquer avec votre enfant? D’écrire votre livre? D’obtenir cette promotion tant désirée?

Est-ce que vous vous réveillez chaque matin en anticipant les occasions exceptionnelles qui vont se présenter ou bien vous êtes-vous résigné à mettre le couvercle sur vos rêves?

Vous souvenez-vous à quel point il était fascinant, lorsque vous étiez enfant, de jouer à faire comme si, de vous amuser à construire un monde totalement différent…

Mais vous avez grandi et on vous a rappelé qu’il est temps de devenir adulte, de revenir sur terre, de cesser de rêver, de vouloir seulement ce qui est réalistement possible autrement vous risquiez d’être déçu.

Si ce message vous est parvenu de différentes sources, pas surprenant que vous en ayez tiré la conclusion que vous ne deviez pas trop rêver et que vous soyez devenu expert dans l’art de réprimer vos rêves?

Et si vos rêves exprimaient la force de vie qui vous habite? S’ils étaient ce qui vous garde vivant et enthousiaste? Auriez-vous alors le goût de vous mettre à laisser cette énergie bénéfique jaillir en vous?

Peut-être auriez-vous la surprise de redevenir de plus en plus vibrant… Peut-être trouveriez-vous la vie de plus en plus merveilleuse…

En attendant vos commentaires, je vous souhaite une semaine de rêve!

Aline

 

PS Savez-vous qu’une coach a comme mission de vous autoriser à rêver grand et de vous accompagner pour réaliser vos rêves?
Réservez votre session découverte et nous pourrons explorer ensemble cette possibilité.

 

9 Comments

  1. cornet Sandrine sur novembre 8, 2015 à 2:12

    Bonjour, justement j arrete de fumer car « on » « m a dit » « que » c est ça qui fait que je ne reve plus jamais la nuit, ni le jour d ailleur… qu en pensez vous ?

    • Aline sur novembre 8, 2015 à 3:53

      Chère Sandrine,
      Je ne sais pas si c’est parce que vous fumez que vous ne rêvez plus mais ce sera certainement très bénéfique pour votre santé et, avec l’argent économisé vous pourrez vous payer une autre gâterie!

  2. Grossas Annick sur novembre 8, 2015 à 3:42

    Moi un de mes rêves est de devenir coach comme Aline !
    Merci pour cet article.

    • Aline sur novembre 8, 2015 à 3:54

      Et pourquoi pas Annick!

  3. Oumar Abdalla Wélé sur novembre 9, 2015 à 9:50

    Bonjour Aline
    Quand on était petit, on rêvait grand, on voulait imiter nos Star alors qu’on était pas capable d’être à la hauteur.
    Je pense qu’il faut oser rêver (d’ailleurs ce n’est pas interdit), rêver d’être quelqu’un de formidable de fascinant de positif et surtout de chercher les moyens pour réaliser ses rêves. Peut-être que vous aviez rêvé d’être ce que vous êtes, n’est-ce-pas Aline? Il n’est pas aussi donné à tout le monde de concrétiser ses rêves; ça dépend de la volonté de chacun et de son « entêtement » à le mettre en œuvre coûte que coûte, la chance pourrait venir après (mais généralement c’est aussi nous qui créons cette chance qu’on croit venir d’ailleurs)

    • Aline sur novembre 9, 2015 à 11:04

      Oui j’ai rêvé d’être là où je suis en ce moment et d’aller encore bien au-delà. Nous avons tous un potentiel illimité que nous limitons par nos peurs et notre besoin de nous conformer à la « normale ». Ça prend du courage pour être soi-même et s’exprimer de manière authentique, dans le respect des autres mais en osant aller au-delà des idées reçues, surtout celles qui nous dévalorisent, nous font sentir petit-e.

      Oui, nous créons notre chance, en ayant le courage d’agir en fonction de ce que nous ressentons comme juste. Peu importe que nous commencions par un petit projet, l’important est que ce projet nous inspire, qu’il ait du sens pour nous de sorte que nous aurons le goût de continuer encore et encore.

  4. Marie-Hélène Grenier sur novembre 9, 2015 à 10:52

    Merci Aline, ça m’inspire beaucoup.

  5. Sophie HENRY sur novembre 11, 2015 à 8:37

    Bonjour Aline.
    Merci pour cet article.
    J’ai bientôt 50 ans et même si je rêve encore à de belles choses, je crois beaucoup moins qu’à 20 ou 30 ans à leur réalisations possibles. Comme si j’avais perdu une grande part d’illusion. Le temps est passé et la non-réalisation de mes rêves, dont je suis grandement responsable, me fait croire qu’il est trop tard, tellement leur mise en oeuvre semble aujourd’hui une entreprise titanesque, d’autant que la patience m’a toujours fait défaut. Qu’en pensez-vous?
    Bien cordialement
    Sophie

    • Aline sur novembre 11, 2015 à 9:09

      Chère Sophie,

      Il n’est jamais trop tard pour se mettre en marche vers notre rêve. J’ai démarré mon entreprise à 50 ans! Et, 17 ans plus tard, je ne regrette rien, bien au contraire. Ma vie est une belle aventure et je serai vivante jusqu’à la fin. Un voyage de 1000 km commence par un premier pas. Je vous encourage à penser à une première action que vous pouvez faire pour commencer à marcher vers votre rêve. Puis continuez.

      Vous pouvez aussi demander de l’aide pour l’élan de départ. Avoir besoin d’un coup de pouce n’est pas un signe de faiblesse mais de détermination… et d’amour de soi!

      Bon départ,
      Aline

Laissez un commentaire